Livres

Ciel : l’hiver de machines de Johan Heliot

Je reviens aujourd’hui pour un nouveau livre que jai apprecié. La couverture m’a intrigué c’est pour cela que j’ai choisis de lire ce livre. On peut voir sur la couverture un petit nuage et quand on ouvre la couverture  on voit un petit trou en forme de nuage je trouve cela vraiment mignon. Quand j’ai lu la quatrième de couverture je me suis décidé à le prendre elle m’a donné envie de lire presque autant que la couverture.

Pour l’auteur Johan Heliot est un écrivain français de science-fiction, il a publié une quinzaine de romans dont  L’hiver des machines une série jeunesse qui coûte environ 16 euros en librairie.

image

L’histoire

On suit l’histoire de plusieurs personnages en même temps qui se rencontrons par la suite. Le ciel qui est un peu comme le cloud d’aujourd’hui est tous puissant. Il contrôle les machines, l’électricité, l’eau ainsi que les voitures. Sans le ciel il est difficile de vivre et de communiquer avec les autres. Un jour le ciel décide de se révolter. Les humains perdent le contrôlent des machines. Les machines commencent à se retourner contre les humains, les humains doivent se cachent pour échapper à la terreur des machines. Les humains commencent à comprendre que les machines veulent les exterminer car ils ont détruit la planète, plus de cinq espèces animales ont disparue à cause de l’homme. Les machines contrôlent les humains en leur enlevant toute identité en leur attribuant des numéros au hasard, et en leur faisant faire des taches pour leur survie comme l’agriculture ainsi que le bétail. Pendant ce temps, la résistance commence et se met en forme, les humains ne veulent pas mettre fin à leur espèce sans se battre.

Mon avis

J’ai eu du mal certains moments à situer les personnages comme ils changent tout le temps, un chapitre par personnage. Le point de vue omniscient du narrateur est bien mais c’est un peu fouillis quand on change de personnage. J’ai vraiment eu du mal à me souvenir parfois de qui on parlais dans certains chapitre.

 Plus la lecture avance plus on se met dans l’histoire et on comprend. J’aime bien le principe un peu écolo de ce roman. Le roman est en quelque sorte là pour nous rappeler qu’il faut faire attention à notre planète et ne pas gaspiller les ressources ainsi que tous ce qu’on utilise n’est pas infini. Le roman nous apprends aussi à faire attention à ce que l’on créer que ce que nous créons peux se retourner contre nous.

J’ai bien aimée le principe de cette histoire. J’ai hâte de lire le tome 2, l’auteur nous laisse sur un suspense important Sarah doit faire un choix crucial pour la survie de l’espèce humaine.

Et vous l’avez vous lu ? qu’en pensez vous ?

3 Comments

  1. littlealexyt

    juillet 10, 2015 at 13 h 45 min

    En fait, c’est ce qui nous attend si on continue à créer des robots de plus en plus évolués x)

    1. pommerock

      juillet 14, 2015 at 14 h 36 min

      Oui exact.. c’est l’intelligence artificielle c’est le mal, ça finis toujours pareille ils nous détruisent

  2. Les mots bleus de Félicie Nathalie Lloyd | La pomme qui fait du Rock

    juillet 21, 2015 at 6 h 26 min

    […] je reviens avec un article livre, Les mots bleus de Félicie, après avoir lu le ciel, l’hiver des machines qui m’a laissé perplexe sur l’avenir de l’humanité je me suis dit qu’un […]

Laisser un commentaire