Chronique, Livres

Livre pour la journée de la femme: Ca va être ta fête Cécile Delacroix

Aujourd’hui nous sommes le 8 mars, au cas où vous ne savez pas quel jour nous sommes. Enfin c’est surtout pour le premier jour de la mise en ligne de cet article, si vous le lisez demain on sera un autre jour…  C’est un recueil de 40 petites nouvelles/chronique qui  parle des femmes et de leurs vies.

Résumé :

De la Saint-Roméo à la Saint-Aimé, en passant par la Saint-Vincent-de-Paul, Cécile Delacroix revisite les saints pour mieux égratigner les humains ; les hommes de préférence, tour à tour lâches, escrocs, machos mais tendres aussi. En une quarantaine de courtes chroniques de la vie ordinaire, toujours drôles, souvent désopilantes, parfois même dramatiques, elle nous emmène dans la vie de femmes aimantes, amantes, soumises ou révoltées, qui nous touchent parce qu’elles nous ressemblent. La rupture à la Saint-Sylvestre, les déboires d’une actrice à la Saint-Oscar, la retraite tant attendue de Martine à la Sainte-Félicité, le week-end en amoureux d’amants adultères à la Saint-Fidèle, les gaffes de Sophie à la Sainte-Prudence… Cécile Delacroix s’empare de l’éphéméride pour revisiter avec humour les aléas de la vie, de l’amour, de l’amitié. Avec une tendresse grinçante, elle dresse le portrait de femmes, jeunes ou moins jeunes, en prise avec un quotidien qu’elles tentent désespérément de maîtriser ou d’infléchir. Une grande bouffée de rire en ces temps où la place des femmes est constamment discutée par des hommes bien intentionnés.

 

J’ai trouvé la couverture super jolie ! Elle met les femmes fortes en avant et ça c’est cool!

Les chroniques sont classées par chapitre qui correspond à un jour comme par exemple le 23 novembre.  Chaque chronique nous fait réfléchir, rire, et  parfois pleurer. Ce sont des surtout des femmes , des familles, des couples qui ont une vie ordinaire un peu comme vous et moi et à qui il arrive des choses ordinaires mais pas trop quand même.

C’est super simple à lire et court, une chronique fait environ trois ou quatre pages selon le type de support ou vous lisez. On peut en lire une par jour par exemple si on a envie de reprendre la lecture ou dans le désordre ou comme un livre. Je l’ai lu comme un livre parce que je ne me voyais pas mettre 40 jours pour le lire, ni être perdu dans le livre si je le lisais dans le désordre.

Certaines chroniques m’ont énormément plus, elles m’ont fait rire et même avoir un fou rire. Les fins sont souvent improbable parfois on s’attend à une chose et puis finalement c’est complétement autre chose qui se passe. J’ai beaucoup aimé le format des chroniques que l’auteure nous propose.

Je ne peux pas vous donner un avis sur chaque nouvelle évidement, parce que il n’y a pas vraiment de suspense sinon et c’est difficile de parler de 40 nouvelles. Cependant il y a  quelques nouvelles, qui sont vraiment excellentes.

Ce recueil ne met pas forcément en valeur les femmes, il les présente tel qu’elles sont sans les mettre en avant.

Je remercie la maison le texte vivant avec qui je suis en partenariat régulièrement de pouvoir vous offrir la première chronique qui est ma préféré. C’est pour avoir une petite idée de ce que ce recueil vous réserve!

Pour recevoir la chronique gratuitement, il suffit de vous inscrire la newsletter, de plus chaque mois vous avez le droit à une nouvelle écrit par moi ou un invité !

Si vous avez aimé la chronique que je vous ai envoyé, ou que vous avez e.vie de découvrir ce recueil   vous pouvez le trouver  ici 

 

Est-ce que vous avez envie de lire cet recueil de chronique ?  Si vous avez lu la première chronique qu’en avez-vous pensé ?

 

Laisser un commentaire