Chronique, De 200 à 450 pages, Livres

Avis sur Disparu sur le front de Peggy Boudeville

J’ai lu Disparu sur le front de Peggy Boudeville, une histoire jeunesse qui nous parle d’une famille pendant la Première Guerre mondiale.

Disparu sur le front de Peggy Boudeville


Résumé :

Le 10 août 1914 doit être un jour de fête. Armand se réjouit à l’idée d’aller fêter ses treize ans. Mais ce jour-là, Armand assiste, impuissant, au départ de son père pour rejoindre le front. La guerre vient d’être déclenchée et la vie d’Armand bascule.
Sa mère et lui doivent rapidement trouver de quoi subvenir à leurs besoins : Lucie s’engage comme munitionnette aux usines Citroën, Armand travaille au réfectoire. Mais trois mois plus tard, c’est un avis de disparition émanant du ministère de la Guerre qui arrive dans leur boîte aux lettres.
Armand sait parfaitement quelle réalité se cache derrière le mot « disparu »… Il sait aussi qu’il n’a pas l’âge requis mais il veut s’engager illégalement et marcher sur les pas de son père…


Mon avis :

Le résumé de Disparu sur le front de Peggy Boudeville m’a assez intrigué, et c’est pour cela que j’ai décidé de le lire, et au moment de le demander sur Netgalley j’étais dans ma période de petit livre jeunesse, donc il m’a fait un peu de l’œil. La couverture a de très belles couleurs, mais ce n’est pas vraiment ce qui m’a attiré le plus dans cette histoire.

J’ai mis un peu de temps avant de me lancer dans cette histoire, avec le contexte actuel mondial, je n’avais pas vraiment envie de lire un livre qui parle de la guerre, même si ici on s’intéresse à la Première Guerre mondiale. Finalement une fois que j’ai été lancé dans ma lecture, je l’ai lu d’une traite je me suis laissé emporter par l’histoire d’Armand et de sa famille.

L’histoire en elle-même est assez sympathique, même si on voit le retournement de situation arrivé de bien assez loin. Je me suis laissé prendre au jeu, petit à petit, et je suis rentré dans l’histoire, même si au début j’ai eu un peu de mal.

Je n’ai pas eu vraiment beaucoup d’affinité avec les personnages, ils étaient tous plus au moins sympathique, mais je n’ai pas vraiment eu d’accroche particulière. J’ai bien aimé blanche et même si on ne la voit finalement pas tant que cela, j’ai trouvé qu’elle donnait une autre dynamique à l’histoire.

Lire aussi : Avis sur Jefferson de Jean-Claude Mourlevat

J’ai trouvé ça bien l’alternance des points de vue, même si on suivait principalement Armand, on avait parfois quelques informations notamment de sa mère, j’ai trouvé cela dommage que ça ne soit pas poussé un peu plus loin, car on avait finalement beaucoup d’information du côté d’Armand, et moins sur ce que sa mère vivait. Bien que je comprenne que l’histoire était plus centrée sur Armand, mais comme ce n’est pas forcément un personnage que j’apprécie tant que ça, j’avais envie d’en savoir plus sur les autres.

J’ai bien aimé la fin, même si je me doutais de ce qui allait se passer, à la fin de ce roman nous avons quelques éléments sur l’histoire de la première guerre mondial qui permet d’en apprendre un peu plus.

Cependant, je ne suis pas très fan de la façon dont l’histoire est racontée, il y a quelque chose dans l’écriture ou dans le style qui m’a un peu dérangé mais je n’arrive pas vraiment à savoir quoi exactement. Ça ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire.

Globalement Disparu sur le front de Peggy Boudeville a été une agréable lecture, malgré ces quelques points cités plus haut, l’histoire a su me faire passer un bon moment.

Je ne connaissais pas cette autrice avant de lire ce livre, c’était sympathique, mais je ne sais pas si je lirais d’autres choses d’elle. Si ce livre vous intéresse, vous pouvez le retrouver ici.

Épingle-moi sur pinterest !

Disparu sur le front de Peggy Boudeville

Est-ce que vous avez déjà lu Disparu sur le front de Peggy Boudeville ? Est-ce que vous avez envie de le lire ?


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.