blog

Épisode 3 : Mon expérience dans un webzine

Dans le précédent article, vous avez voté pour en savoir plus sur mon expérience dans un webzine, alors je m’exécute. Si vous me suivez depuis plus de 4 ans, alors peut-être que vous en avez entendu parler. J’ai été rédactrice pour un webzine qui venait juste de commencer. Il passait une annonce, j’ai postulé et j’ai été retenu. J’étais vraiment super contente de faire partie de cette équipe, je me suis dit que ça me ferait une expérience et que je pourrais rencontrer des gens chouettes. J’étais rempli de bonne volonté et je voulais que le webzine puisse évoluer et moi aussi.

LE WEBZINE

Au commencement, on devait être une quinzaine de rédactrices, peut être plus. Il y avait plusieurs rédactrices dans chacune des catégories, mais on pouvait avoir des fonctions en plus. Par exemple, je m’occupais en plus du partage des articles sur Facebook. Ça me prenait pas mal de temps, puisqu’on publiait un article par jour, mais c’était quelque chose de volontaire. Je trouvais au commencement que c’était vraiment un beau projet et c’était l’époque des webzines et blog collaboratif, maintenant il y en a beaucoup moins.

J’étais ravie de participer à l’aventure pour moi c’était quelque chose d’exceptionnel, j’avais ouvert mon blog récemment. Et comme vous devez le savoir les débuts peuvent être parfois compliqués et je me sentais un peu seule. Je ne parlais pas vraiment à d’autres blogueuses (à part sur Hellocoton, cœur sur vous si je vous ai rencontré là-bas) je me disais que j’allais essayer de parler à plus de blogueuses et me faire de nouvelles copines, j’ai rencontré pas mal de personnes que je suis toujours, mais par contre je ne leur parle plus forcément. Le blogging est une activité assez solitaire puisqu’on est seul devant son écran et qu’on écrit nos articles seul, c’est toujours bien d’avoir des personnes avec qui s’entraider et leur poser des questions quand on doute.

Mon expérience dans un webzine

Comme c’était le début de l’aventure, on était toutes très contentes de participer et on avait beaucoup d’énergie à donner. J’écrivais minimum 2 articles par mois, et mine de rien c’est beaucoup de travail et ça demande de l’investissement en plus des articles pour mon blog. À cette époque j’avais pas mal de temps libre et je m’investissais à fond dans chaque projet (ce qui est toujours le cas, mais j’ai beaucoup moins de temps libre). J’écrivais un article culturel et je faisais des interviews de blogueuse, mais aussi de pas mal d’autres projets. C’est sur ce webzine que j’ai commencé à parler de série et de film, avant ça je ne le faisais pas du tout. Ça m’a permis de tester ces articles et de me dire que j’étais capable d’en parler. Bref, je pense que vous avez compris que je faisais pas mal de choses en plus de ma casquette de rédactrice. Je pense que j’aurais dû rester uniquement rédactrice et ne pas prendre de tache en plus.

Le webzine était assez important puisqu’on a rapidement eu de plus en plus de lecteurs, des collaborations et aussi de nouvelles rédactrices qui rejoignaient l’équipe régulièrement. Le petit webzine faisait son bout de chemin.


MON EXPÉRIENCE

Nous étions toutes des blogueuses volontaires et bénévoles. On savait qu’on n’allait pas être payé et ce n’était pas un problème pour moi, en tout cas au début. Je suis rentré dans le webzine pour essayer de me faire des copines blogueuses et aussi d’attirer de potentiels lecteurs, mais également pour me prouver à moi-même que ce que je faisais pouvait intéresser d’autre personne que mes copines ou mes parents.

Honnêtement je ne suis pas sur que ça été tellement utile, en tout il a du avoir une cinquantaine de personnes qui sont venues sur mon blog grâce au webzine ce n’est clairement pas fabuleux. Toute cette énergie, que j’ai dépensée pour ce webzine, j’aurais pu le faire pour mon blog, ça m’aurait peut-être permis d’avancer plus vite. Si vous voulez entrer dans un webzine uniquement dans le but de vous faire connaitre je ne suis pas sûr que ce soit la bonne solution. En tout cas, ça rapporte quelques visiteurs, s’il y a un lien qui ramène les gens sur votre blog, mais sans plus que ça.

Mon expérience dans un webzine

Le webzine ne m’a pas appris tant de chose que ça, je retiens surtout de belles connaissances. Un énorme coucou à la magnifique Jade du blog Hey little dolly, qui est entre autres la seule chose positive que je retiens. Ça m’a aussi permis de me prouver à moi-même que je pouvais écrire plus d’articles. Évidemment si c’était à refaire je le referais uniquement pour rencontrer Jade, mais sinon je préfère m’éviter toute la partie désillusion qui va suivre.

Le webzine m’a aussi ramené pas mal de problèmes, je me suis disputé avec pas mal de gens et on m’a aussi crié dessus, oui oui vous lisez bien. Alors non, ce n’était pas des personnes dans l’équipe, mais une personne extérieure qui n’était pas du tout contente et qui est venu me gueuler dessus, comme ci c’était de ma faute. Et je me suis retrouvée toute seule à gérer cette situation et ce n’était clairement pas de mon niveau. J’aurais aimé être un minimum entouré juste pour pas qu’on me gueule dessus comme un putois. De plus, le webzine faisait souvent des appels à rédactrices bénévoles et je m’en suis un peu occupé, et parfois les gens venaient dans mes messages m’agresser et ce n’était vraiment pas cool.

Vous allez vous dire qu’on était vraiment les dindons de la farce. Nous avons remarqué que les liens dans nos articles étaient changés pour des liens affiliés. Certes, les liens affiliés ne rapportent pas forcément des milliers d’argents, mais il en rapporte, surtout vu le trafic du site. Je regrette cette non-transparence, et surtout se faire de l’argent sur notre dos, sans nous le dire. Imagine, tu écris un article et ils touchent de l’argent avec ton article et ce n’est pas toi qui en profites. J’avais vraiment l’impression d’écrire pour que quelqu’un d’autre touche l’argent alors que c’est moi qui ai fourni tous les efforts. C’est ce qui m’a le plus énervé, même si tu as créé le site internet que tu payes l’hébergement, je trouve ça normal de devoir rétribuer les rédactrices pour tout le travail qu’elles ont fait, car sans nous il n’y aurait pas autant d’articles. S’il y avait eu de la transparence sur le sujet dès le départ en nous expliquant qu’on mettait des liens affiliés et qu’on attendait que l’audience augmente, pour voir ce que cela rapporte, je l’aurais surement mieux pris que tout ce qui se faisait derrière notre dos.

On a mis beaucoup de temps sur nos articles parce que ça prend du temps, tout ça pour qu’on se fasse un peu d’argent sur notre dos, sans jamais nous prévenir. J’ai trouvé ça vraiment pas cool. Je pense que si je devais un jour refaire parti d’un webzine, honnêtement ce n’est pas près d’arriver. Je demanderais une totale transparence, que ce soit au niveau de l’argent, mais aussi des statistiques de nos articles.

L’esprit copine, se faire des amis ne suffit pas, il y aussi le côté pression qu’on se met tout seul sans le vouloir, car vous vous êtes engagé à proposer un nombre d’articles par mois et qu’il faut bien l’écrire cet article. Alors certes vous pouvez à tout moment dire stop, mais ça reste un engagement.

Le webzine n’a jamais cessé d’exister, du jour au lendemain nous n’avons plus eu de nouvelles de la créatrice. Par la force des choses, les rédactrices sont parties ou on arrête. C’est comme avoir un navire sans capitaine, on ne pouvait plus rien faire avec et pourtant certaines rédactrices étaient de bonnes volontés. Je n’ai jamais vraiment quitté officiellement le webzine puisque plus personne ne s’en occupait. J’ai été déçu de la façon dont ça s’est fini, ça a été vraiment un échec alors que ça aurait pu être une expérience beaucoup plus enrichissante. J’aurais aimé quitter le webzine d’une façon correcte et être au moins remercié de tout le travail qu’on a fait alors qu’on a juste été ghosté pour la plupart.

Il y a surement des blogueuses qui ont vécu l’expérience de ce webzine beaucoup mieux que moi, je pense notamment à celle qui écrivait moins d’articles par mois et ne s’occupait pas d’autre tâche en plus de la rédaction. J’aurais surement vécu mieux la chose si du jour au lendemain on ne nous avait pas laissés sans presque aucune nouvelle.


MES CONSEILS

Avant de vous engager dans un webzine, je dirais de bien réfléchir, à pourquoi vous voulez le rejoindre, mais aussi si vous êtes prêt à vous engagez sur un autre projet autre que votre blog ou vos RS. Je pense que quand on n’a pas de blog c’est super de pouvoir écrire sur une autre plateforme, pour s’entrainer et aussi voir si cela nous plait.


Les avantages :

Il y a quand même quelques avantages à rejoindre un webzine, la communauté du webzine est déjà existante et vous n’avez pas à vous en soucier. Vous vous occupez uniquement de la partie d’écriture et un peu de mise en page. Mise à part ça en général, vous ne vous occupez pas de la gestion du blog, du design et autre chose qui peuvent être parfois case tête. La charge de travail est moins importante qu’avoir un blog, si vous avez peu de temps à y consacrer et que vous avez uniquement envie d’écrire des articles et que le reste ne vous intéresse pas, c’est peut-être une expérience qui est faite pour vous.

Si votre blog est vraiment spécialisé pouvoir écrire sur un autre sujet que notre spécialité c’est aussi intéressant, car ça nous permet de nous diversifier sans avoir besoin d’ouvrir un nouveau blog. Ce qui peut être totalement pratique. J’ai publié sur un webzine général, mais j’étais toujours dans la culture, et j’aurais totalement pu intégrer cette partie à mon blog, si je publiais sur un autre domaine je pense que ça aurait été déjà une meilleure solution.

Mon expérience dans un webzine - livre

Les partenariats, le webzine profitent en général d’une audience plus large, donc potentiellement plus de partenariats. Il est probable que vous ayez un peu plus de partenariat et qu’on vous donne des produits ou services à tester. Vous n’avez donc pas à faire les recherches vous-même. Ça a certains avantages, quand vous pouvez choisir ce que vous souhaitez. Après ce n’est clairement pas ça qui me ferait pencher la balance, je vais encore me répéter, mais si je veux un livre je l’achète, je n’attends pas qu’une maison d’édition me l’envoie. Mais il est sûr que c’est un avantage sympa, de plus normalement vous n’avez pas à vous occuper de la relation avec les partenaires.


Les inconvénients

Outre ceux que j’ai cités tout au long de mon article il peut y en avoir d’autres.

Vous n’êtes pas d’accord avec certains articles des autres rédacteurs, rédactrices, qui sont contre vos valeurs et ça me questionne pas mal. Il peut y avoir des contradictions d’un article à un autre puisqu’ils ne sont pas écrits par la même personne. Parfois ce sont des plus petites contradictions et ce n’est pas grave, mais d’autre fois on peut avoir un article qui parle des biens faits d’être végétarien et plus loin un article qui nous parle des plus beaux manteaux de fourrure à acheter.

Il y a parfois des tensions dans l’équipe, qui fait que l’expérience n’est plus aussi agréable qu’au début.


Bref ce n’était pas l’expérience la plus positive de ma vie, il y a énormément de choses où j’aurais voulu y avoir accès et qu’on n’a jamais eues. En tout cas je ne pense pas retenter l’expérience. Ça me plait plus de faire des articles invités sur d’autres blogs que d’avoir un engagement aussi régulier. De plus, je trouve que certaines clauses sont abusées et surtout ça demande beaucoup de travail et d’investissement pour un retour pas aussi intéressant que je l’espérais.

Mon expérience dans un webzine

Bien sûr si vous écrivez pour un webzine, ne le prenez pas mal. Je vous souhaite évidemment que cette expérience se passe beaucoup mieux que la mienne (je suis sûr que c’est le cas) et que vous tombiez sur une équipe chouette et qui vous considère correctement ! Alors si c’est le cas j’espère que vous amusez bien et ça vous apporte plein de belles choses.

Merci d’avoir lu ce très long article, qui intéressera peut-être moins de personnes que les deux précédents. Je connais et j’ai presque déjà rédigé les épisodes des deux prochains mois, donc ce mois-ci on ne vote pas pour les prochains articles. J’espère qu’ils vous plairont, pour vous donner un avant-gout dans l’épisode 5 on va encore parler chiffre, mais toujours pas de thunes, je vous laisse encore patienter un peu avant de vous montrer ma baignoire remplie de money…

J’espère que cette série vous plait toujours. N’hésitez pas à me dire si vous souhaitez que j’aborde d’autres sujets. Si vous n’avez pas lu mes précédents épisodes vous pouvez retrouver celui ou je vous parle des mes statistiques par ici et le premier article ou je vous explique le commencement de mon blog.

Ps : Si vous savez de quel webzine je parle, et si peut-être vous en avez fait partie. Merci de ne pas mentionner le nom dans les commentaires.

Epingle moi sur pinterest ! 

Je vous parle de mon expérience en tant que rédactrice dans un webzine

N’hésitez pas à me dire si vous faites partie d’un webzine ou non. Et si ça vous intéressait d’en faire partie ?



7 Comments

  1. Parlons fiction

    novembre 13, 2020 at 9 h 57 min

    Une nouvelle fois, tu as écris un article passionnant à lire ! Je trouve ça très intéressant de donner son retour d’expérience sur ce genre de projet. Je comprends tout à fait les problèmes que tu as rencontré. Pour être sincère, j’avais déjà envisagé plusieurs fois de participer à des webzines et blogs collaboratifs et à chaque fois je m’arrêtais, en pensant que ça allait être pesant, stressant, sympa au début mais rapidement chronophage. Sans parler des problèmes que l’on peut avoir avec les autres membres qui travaillent également sur le même site. Tu me confortes dans mon idée ! C’est sûr qu’au départ, tout le monde débute avec des bonnes intentions. Mais sur la longue durée, pas mal de problèmes peuvent remonter. Je pense que dans ce genre de projet il faut peut-être être un nombre de personnes limitées et avoir une organisation parfaite pour bien répartir la dose de travail entre chacun.e. Et puis, comme tu le dis, l’honnêteté et le respect sont deux qualités indispensables.

    1. pommerock

      novembre 13, 2020 at 14 h 12 min

      Merci beaucoup, tes commentaires et ton soutien jour après jour me font plaisir à chaque fois. C’est toujours un plaisir de lire tes commentaires alors merci pour ca.. Il faut aussi savoir ce que tu attend vraiment d’un webzine et pourquoi tu souhaite y rentrer pour savoir si cela vaux le coup de s’y engager. Je suis totalement d’accord avec toi pour le coté chronophage, c’est aussi prenant qu’un blog avec certains coté qui me manquerait beaucoup.
      C’est sur que plus l’équipe est importante plus c’est compliqué de garder une entente entre tout le monde.

  2. cora85

    novembre 13, 2020 at 10 h 21 min

    Je n’avais encore jamais eu de retour sur ce genre d’expérience.
    C’est hallucinant comme le monde du travail peut être pourri !

    1. pommerock

      novembre 13, 2020 at 14 h 13 min

      C’est comme partout je pense, il y a des expérience plus ou moins bonnes.

  3. La Fille En Rouge

    novembre 14, 2020 at 0 h 16 min

    C’est dommage que ce soit passé comme ca !
    De façon générale je n’aime pas bosser à plusieurs sur une même plateforme en ne connaissant pas les gens avant ca se termine toujours mal je trouve lol

    1. pommerock

      novembre 15, 2020 at 10 h 33 min

      Cest sur que quand on ne connais personne parfois ca peux mal se passer. Ce qui est dommage, mais cest comme ca.

      1. La Fille En Rouge

        novembre 15, 2020 at 11 h 24 min

        Ca te fais une expérience en tout cas même si pas été que positif…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.