Livres

Les services presse et partenariat

J’ai eu une discussion très intéressante avec je lis en chaussette sur les services presses en général. Et je me suis rendu compte que j’avais énormément de chose à dire dessus, mais que je ne vous en avais jamais parlé. Je vais donc vous parler de service presse, partenariat et autres joyeusetés. Je vais essayer de vous faire un article global, mais il est possible que j’oublie certaines informations, si vous avez des questions n’hésitez pas à laisser un commentaire ou m’envoyer un email je serais ravie de vous répondre. Dans cet article, je vous parlerais uniquement de la partie qui concerne les livres, la plupart de mes conseils et de ce dont vais vous expliquer est aussi valable pour d’autres types de  partenariat.

Pour ceux qui ne sont pas du tout dans cet univers là, je vais vous présenter brièvement, un service presse c’est un livre que les maisons d’édition envoient  aux influenceurs, mais aussi aux journalistes, aux librairies et tout le petit monde du livre. En ce qui concerne les influenceurs (blogueurs, instagrammeurs et youtubeurs) je vais principalement utiliser le terme blogueurs dans cet article, car ce sera beaucoup plus simple pour moi, mais sachez que c’est pareil pour les influenceurs du livre en général. Il faut avoir un endroit où on parle de livre et y laisser son avis, car les maisons d’édition n’envoient pas de service presse parce que tu es gentille et mignonne, mais pour avoir un retour sur le livre et donc de la publicité pour leur livre.


Comment avoir des services presse ?

Commençons par le début pour avoir un service presse, il faut avoir un endroit ou partager son avis. Si vous êtes une lectrice lambda, vous n’allez pas recevoir de service presse. Je crois qu’il est possible d’en recevoir si vous n’avez pas d’endroit où vous partagez vos lectures comme sur livraddict par exemple. Certains auteurs qui envoie des livres en epub contre un avis sur amazon ou toutes les plateformes ou on peut publier un avis. Il faut cependant que vous partagiez votre avis sur le site en lui-même, si vous n’avez pas de blog.

Il y a tout d’abord des moyens d’avoir des services presse sans que vous ne contactiez personne et sans que personne ne vous contact. J’aime beaucoup l’idée de ces deux logiciels, car je trouve que ça permet de simplifier les relations entre bloggeurs et maison d’édition. Notamment au début quand on ne sait pas par où commencer, c’est vraiment très pratique !

Article lié : Les Rep Search sur Instagram et mon expérience


Si vous lisez en numérique :

Vous pouvez utiliser le site Netgalley, les maisons d’édition mettent à disposition certains de leur livre. Il faut faire une demande pour recevoir tel livre et la maison d’édition vous accepte ou non. Ensuite, vous devez rendre votre chronique en mettant le lien sur le site en lui-même. Il n’y a pas vraiment de délai imparti, mais si vous ne rendez pas de chronique cela baissera vos points. J’ai beaucoup utilisé ce système, maintenant un peu moins régulièrement, car j’ai moins le temps pour lire. Et je vous avoue que je n’y pense pas toujours à aller sur ce site.

Si vous lisez des auteurs auto-édités, il y a le site Simplement pro qui propose d’avoir un ebook et parfois des livres broché, mais c’est rare, contre une chronique dans un certain délai. Vous êtes directement en relation avec l’auteur qui peut vous proposer son livre et vous pouvez également leur proposer de lire leur livre. Je ne suis plus personnellement sur ce site, je trouve que c’est vraiment un bon système, mais c’est juste que certains auteurs l’utilisent assez mal. Je me suis senti trop sollicité et je trouve que les délais sont vraiment trop courts, je suis relancé pile un mois plus tard par certains auteurs et c’est plus une source de stress pour moi qu’autre chose. J’ai tout simplement arrêté de l’utiliser, et les auteurs me contactent par mails s’ils ont envie. Si vous lisez beaucoup d’auto éditée, je trouve que c’est bien, car beaucoup sont regroupés sur ce site.  Si vous êtes un auteur, c’est un moyen super simple d’avoir des chroniques, les blogueurs intéressés sont directement dur le site et vous n’avez pas besoin de les chercher et d’envoyer des mails un par un.

Vous avez également la possibilité de participer à la masse critique de Babelio ou sur livraddcit. Pour cette partie, je ne peux pas vous donner de conseils ni vous expliquer comment cela marche, car je n’utilise pas ces deux sites. Je sais que vous choisissez un livre que vous souhaitez lire et qu’il y a un tirage au sort qui désigne les personnes qui recevront le livre.

Article lié : Les coulisses d’une blogueuse culture


Vous contactez la maison d’édition :

Il y a plusieurs manières d’obtenir un service presse, soit d’envoyer un mail à la maison d’édition ou à l’auteur en lui demandant s’il est possible de recevoir un service presse de tel livre. Il faut bien sur un peu argumenter en mettant par exemple vos réseaux sociaux, vos statistiques et d’autres données que vous pensez pertinentes comme un article que vous avez fait qui concerne un livre de la maison d’édition ou l’auteur à qui vous envoyez.

N’oubliez surtout pas de mettre le lien de votre blog ou chaine YouTube, sous le coup, on peut oublier, alors vérifier bien votre mail. Les personnes que vous contactez ne viendront pas spécialement vers vous si vous avez oublié de mettre le lien de votre blog et ne vont pas s’amuser à deviner votre blog. Il faut partir du principe que quand vous envoyez votre mail vous devez mettre des détails et que la personne qui lit votre mail sache exactement de quoi vous parlez et qu’ils vous connaissent mieux. Vous devez dire dans le mail, une petite présentation de vous et votre endroit où vous partager vos avis, ce que vous pouvez apporter à la maison d’édition, pourquoi vous voulez ce livre. En quelques sortes un peu vous vendre.

Il ne faut pas hésiter à contacter les maisons d’édition, si vous le souhaitez vraiment être partenaire avec eux. Les maisons d’édition ne connaissent pas tous les blogs, et ils ne savent peut être pas que vous existez. Il y a juste la manière de faire, soyez bienveillant envers la personne qui va recevoir le mail, ne la relancez pas tous les quatre matins pour avoir une réponse. La personne à qui vous envoyez le mail ne s’occupe pas uniquement des services presse, mais de beaucoup d’autre chose. Faites également attention à qui vous envoyez votre mail, chercher et essayer de trouver à qui vous devez adresser votre mail vous avez plus de chance d’avoir une réponse, si vous avez les bonnes coordonnées. Si vous envoyez votre mail à une personne qui s’occupe des manuscrits alors que vous voulez avoir un service presse votre mail ne va pas avoir de réponse.

Contactez les maisons d’édition uniquement si vous etes vraiment intéréssé par leur parution

Renseignez-vous au préalable comment la maison d’édition fonctionne. Si la maison d’édition n’accepte pas les partenariats en ce moment, que c’est marqué sur ces réseaux sociaux ce n’est pas la peine d’envoyer un email, car vous n’allez pas recevoir de réponse positive. Chaque maison d’édition à un mode de fonctionnement différent par rapport aux services presse,  renseignez-vous bien sur leur fonctionnement avant d’envoyer un mail. Mettez toutes vos chances de votre côté et éviter d’envoyer des emails qui n’obtiennent pas de réponse, c’est vraiment frustrant pour les deux côtés.

Vous pouvez également participer à des recherches de partenaire par des maisons d’édition. Il y a  de plus en plus de maisons d’édition qui font cela. Pour participer, c’est simple, il faut rester à l’affût des nouvelles des différentes maisons d’édition, le plus souvent, c’est vers la fin de l’année qu’a lieu ce genre de recherche. La plupart du temps, vous devez remplir un formulaire avec plusieurs informations comme une petite présentation de vous, vos réseaux sociaux, statistiques, blogs, chaine YouTube. Une fois ce formulaire rempli, il faut attendre la réponse de la maison d’édition qui vous recontacte via votre adresse mail afin de vous informer si vous êtes retenu ou pas.

Contacter des maisons d’édition qui vous plaisent vraiment. Ne les contacter pas uniquement pour avoir des livres gratuits. Vous allez devoir lire le livre alors il faut vraiment que ce livre vous intéresse été que ça ne soit pas une contrainte de le lire.

La maison d’édition vous contacte :

Et il y a également l’autre manière où c’est la maison d’édition, l’auteur ou l’agence qui vous envoie directement un mail pour savoir si vous êtes intéressés par ce livre. Ça peut être une demande ponctuelle ou vous pouvez entrer dans sa base de donné et recevoir une liste des nouveautés prévu pour un trimestre, par mail et vous allez pouvoir choisir les livres que vous souhaitez recevoir chez vous.

Une fois que la maison d’édition est intéressée par vous. Il y a la partie plus je dirais négociation ou de l’information sur les conditions du partenariat. Certaines maisons d’édition peuvent avoir des contraintes assez importante d’autre aucune. Je ne vais pas vous dire que telles ou telles conditions sont mauvaises, je pense que les maisons d’édition ont surement leur raison pour imposer certaines contraintes. Et que c’est à chaque personne de décider qu’elles contraintes il a envie de s’imposer ou pas.

Pour avoir eu des partenariats hyper contraignant, je sais que pour ma part je n’accepte plus certaines contraintes, que je trouve trop importante et que je sais que je ne pourrais pas les respecter. Je n’ai pas envie de me rajouter certaines contraintes ou me stresser parce que je dois rendre mon avis sur ce livre alors que je ne l’ai même pas commencé. Sauf bien sûr, il y a certaines maisons d’édition que j’aime beaucoup et que j’ai vraiment envie de recevoir donc je joue le jeu, mais c’est vraiment super rare, il y a une seule maison d’édition pour laquelle je fais ça.

Je tiens à préciser qu’il n’y a pas de bonnes ni de mauvaises façon de faire, certains attendent d’être contactés et d’autre se disent allons tenter on verra bien. Faites ce qui vous ressemble, et faite comme vous le souhaitez !

Après avoir reçu le service presse :

Une fois que vous êtes mis d’accord sur avec la maison d’édition et que vous êtes d’accord avec les conditions vous allez recevoir le service presse. Vous allez le recevoir avec le communiqué de presse qui correspond à ce livre et qui vous donnera des détails comme la date de sortie, son résumé et autre.

Vis-à-vis des livres que vous n’avez pas aimés, alors ça dépend vraiment de chaque bloggeur, certains envoient un petit mail pour dire qu’ils n’ont pas aimés le livre et d’autre chronique quoi qu’il arrive le livre, sans envoyer de mail. Alors moi, je n’envoie de mail à personne, par contre j’enverrais un mail je pense si je n’ai pas réussir à lire le livre que je l’ai abandonné (ce qui ne m’est pour l’instant jamais arrivé).  Dans ces cas-là, je ne chroniquerais pas ce livre sur mon blog, je ne chronique par les livres que j’ai abandonnés, car je n’ai pas finis le livre et donner un avis sur un livre que je n’ai pas fini même en disant que je l’ai abandonné me pose problème. Je ne pourrais pas savoir si la fin est géniale alors que le début a été catastrophique. Même si je dis pourquoi je l’ai abandonné, je trouve que ça ne mérite pas d’apparaitre sur mon blog, mais dans un post Instagram par exemple.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

<ahref= »https://www.instagram.com/p/Bx7rcTtIsn9/ » style= » color:#c9c8cd; font-family:Arial,sans-serif; font-size:14px; font-style:normal; font-weight:normal; line-height:17px; text-decoration:none; » target= »_blank »>Une publication partagée par Laetitia • Livres (@pomme_rock) le


C’est assez bien d’envoyer un email quand on a publié son avis sur la plateforme de son choix pour que la maison d’édition puisse le voir et puisse le partager aussi. J’avoue que je ne le fait pas tout le temps, car il m’arrive d’oublier. Et que je ne suis pas une bloggeuse très organisé je l’avoue.

Bon venons-en à la partie croustillante, mon avis sur tout ça.

Tout d’abord, il ne faut pas oublier que les services presse sont un outil de travail, ça ne sert pas à avoir des livres gratuits et à dire chouette un livre gratuit en plus dans ma bibliothèque. C’est un outil de travail, pour les libraires ça leur sert à conseiller les livres et de pouvoir lire les nouveautés, pour les influenceurs du livre ça nous sert à produire du contenu, parfois sans service presse il y aurait moins de variété sur notre blog ou moins d’article. Quand on n’a pas un budget illimité, c’est intéressant de pouvoir recevoir des livres et vous en parler après. Il est parfois tentant d’accepter toutes les demandes de service presse mais vous devez vous posez quelques questions avant de dire oui. Ne dites pas oui à toutes les demande que vous recevez, sinon vous allez vous retrouver avec plein de livre, mais pas de temps pour les lire. Demandez vous si vous auriez acheté ce livre si vous l’aviez vu en magasin, si c’est oui acceptez si c’est non réfléchissez un peu plus avant de répondre.

Par contre pour ma part, ce n’est pas parce que je reçois des services presse que je n’achète plus de livre. Je continue d’acheter des livres, j’achète même des livres des maisons d’édition avec qui je suis partenaire quand je me rends compte que finalement, je n’ai pas choisis ce livre, mais il me plait.

Recevoir un service presse c’est vraiment chouette, je ne le nie pas mais ce n’est pas le graal, ce n’est pas un but à atteindre pour un blogueurs. Mon blog a tourné sans service presse pendant quelque temps et ça ne changeais rien à ma vie.

Il faut savoir que je crois qu’on a pas le droit de vendre des service presse, notamment si c’est marqué service presse dessus. Par contre il est interdit de vendre les épreuves non corrigées ça j’en suis certaines. Je ne vend pas personnellement mes services presse, je sais que certaines personne le font je n’ai pas spécialement d’avis la dessus,

Nos obligations :

Je tien à dire à chaque fois que c’est un service presse, en général, je le dit soit en haut de mon article soit j’écris en bas article rédigé dans le cadre d’un partenariat, cela dépend vraiment de comment j’écris mon article. C’est une obligation vis-à-vis de la loi et je ne vois pas pourquoi je cacherais que j’ai reçu un service presse. J’essaye également de le mettre sur Instagram de plus en plus, mais j’avoue que j’y pense moins, étant donné que j’ai moins de place. Il y a également certaines personnes qui se font payer pour certaines chroniques là aussi, il est obligatoire de le mentionner quelque part.

Je ne me sens pas redevable de quoi que ce soit en ayant reçu un service presse. C’est une forme de rémunération, car le livre coûte un certain prix, mais ce n’est pas parce que j’ai choisi de recevoir ce livre que je vais dire que c’est le meilleur livre de ma vie. Je n’ai pas vraiment de problème à dire que je n’ai pas aimé le live ou à dire ce qu’il ne m’a pas plu. Contrairement à mes achats où je ne lis pas les résumés, pour les services presses, je lis les résumés pour vraiment faire une sélection et prendre uniquement les livres qui me plairaient. Il y a certaines personnes qui se font rémunérer pour leur travail, il est également obligatoire de le mettre dans son article.

Il y aussi parfois des goodies ou des petites choses qui accompagnent le service presse, je vous avoue que j’ai parfois des problèmes avec ce point. Recevoir un marque page avec le livre ne me dérange pas plus que ça même si j’en ai déjà des tonnes ça peu peut être me servir un jour, en général je le laisse dans le livre et je l’utilise comme marque page pendant ma lecture et ça s’arrête là. Cependant, il y a certaines fois ou il y a trop de choses, trop de goodies trop de chose à côté du livre qui ne me serviront jamais. C’est en général quand il y a une grosse promo autour du livre, sur le coup je suis parfois assez contente de recevoir ça, mais il y a certaines choses je ne sais juste pas quoi en faire.

Il y a parfois des enveloppes qui sont envoyées juste pour faire un teaser d’un livre où il y a uniquement un goodies issu de l’univers du livre, j’avoue que sur ce point j’ai vraiment du mal. Je vais peut-être me mettre tout le monde à dos, mais honnêtement les goodies qu’on nous envoie, la moitié n’est juste pas utilisée. Il y a certains goodies qui sont dans une boite et il reste la jusqu’à ce que j’en ai marre de les voir que je les donne ou que je les jette. Je trouve que pour certaines choses c’est du gâchis, mais vraiment. A quoi ça sert d’envoyer tout ça à vos partenaires, mon côté écologique me dit arrêter d’envoyer des teasers. Si vous voulez vraiment nous envoyer des goodies, ne faites pas des teasers et pensez à la planète juste deux secondes et envoyer les avec les livres ça sera déjà un progrès. Quand on envoie un teaser, il y a l’enveloppe donc le transport tout ça juste pour un petit goodies qui est certes souvent beau, mais qui ne sera pas toujours utilisé. J’ai été contente à un moment d’en recevoir, mais je fais de plus en plus attention à ce que j’achète, j’achète de moins en moins en ligne et quand j’achète en ligne je privilège les articles qui viennent de France ou au moins d’Europe.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laetitia • Livres (@pomme_rock) le

Les maisons d’édition ne font pas ça pour nous faire plaisir, mais plutôt pour que ces objets soient vu et que cela donne envie d’acheter le livre. Je n’ai pas forcément de problèmes avec certaines objets, mais quand on commence à recevoir des services presse, on reçoit parfois des choses certes mignonnes, mais dont on ne sait juste pas quoi faire.

Il y a également des événements autour de certains livres, je suis toujours ravie d’aller à ces évènements, de rencontrer des auteurs et de revoir certaines personnes que j’apprécie. J’aime beaucoup les évènements même si j’ai parfois un peu peur, mais je me force de plus en plus parce que je suis souvent ravie d’y aller.

Epingle moi sur pinterest :

Les services de presse et partenariat

 

Je vous fais cet article, mais, je trouve important de rajouter que ce n’est pas le nombre de service presse qui dit que vous êtes un bon ou un mauvais blogueur. Mais vraiment rentrez-vous ca bien dans le crâne. Ce n’est pas parce que vous recevez 5 livres par jour que vous êtes meilleur qu’un autre blogueur. Et inversement, certes c’est toujours sympa de recevoir 1 ou 2 livres par là mais ce n’est vraiment pas une course. J’ai conscience qu’on peut ressentir de la jalousie quand une personne reçoit des services presse et qu’on n’en reçoit pas,  mais si c’est votre passion éclatez-vous c’est le principal.

Peu importe si vous avez des services presse ou pas, je trouve que l’essentiel c’est de faire ce qu’on aime et de s’éclater. Et comme je le dis, au pire si vous n’avez pas de service presse vous pouvez acheter le livre.

J’ai essayé de vous faire un article très complet, parce que je suis du genre à être très transparente vis-à-vis de tout ça et je pense que c’est bien d’informer les personnes qui ne sont pas au courant de tout cela. Si vous avez des questions ou des autres n’hésitez pas à m’envoyer un message ou un commentaire pour me partager votre avis.

Vous recevez des services presse ? Quel est votre ressentis par rapport à cela ?



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.